Le principe physique de l'épilation laser

L'épilation laser permanente pratiquée au centre médical Paul Langevin résulte du principe de photo-thermo-coagulation du bulbe pileux.

SHR

Le cycle pilaire

Les poils évoluent de manière cyclique selon trois phases : la phase de croissance (phase anagène), la phase d'arrêt de croissance (catagène) et enfin la phase de chute (télogène).

La phase anagène

Seuls les poils en phase anagène sont connectés à leurs bulbes. L'épilation laser n'est efficace que sur les poils en phase anagène car ce sont les seuls capables de transmettre l'énergie au bulbe pour l'éliminer par coagulation thermique.


Nombre de séances

Au cours d'un cycle pilaire, seuls 10 à 20% des poils se trouvent en phase anagène, c'est pourquoi il est nécessaire de répéter les séances toutes les 4 à 6 semaines afin d'optimiser l'efficacité. En règle générale il faut compter entre 6 à 8 séances d'épilation laser médicalisée.


SHR

La lumière laser utilisée pour l'épilation laser est particulière : elle ne cible que la mélanine. La mélanine est un pigment qui colore le poil ainsi que la peau.


La cible du laser lors de l'épilation laser est le bulbe qui est l'élément anatomique responsable de la synthèse du poil. Une fois le bulbe éliminé, le poil ne peut plus repousser.


Au contact de la zone à épiler, la lumière laser est convertie en chaleur et va cheminer le long du poil pour atteindre directement le bulbe. A partir d'une certaine température, le bulbe «coagule» et il est ainsi détruit par thermocoagulation.